Flux RSS

REM’s Nightswimming… things to know about the song!

Publié le

Nightswimming deserves a quiet night.
The photograph on the dashboard, taken years ago,
Turned around backwards so the windshield shows.
Every streetlight reveals the picture in reverse.
Still, it’s so much clearer.
I forgot my shirt at the water’s edge.
The moon is low tonight.

Nous avons tous une chanson qui est tout simplement…beaucoup plus qu’une chanson !  L’écouter nous refait vivre un vieux souvenir, si loin déjà. Ou nous fait penser à ce qu’on est devenus aujourd’hui en nous nous comparant à ce qu’on était. Et on se pose cette question si…existentielle : Que nous cache l’avenir ? seront nous les mêmes ? ou de son empreinte, le temps va nous changer ?

Dans ma vie cette chanson s’appelle « NightSwimming ». J’adore écouter en boucle Michael Stipe la chanter avec sa voix nostalgique, accompagnée d’une succession de notes de Piano, certes répétitives mais si envoûtantes qu’on redécouvre le même plaisir à chaque fois qu’on clique sur Replay.  Mike Mills, Bassist et pianiste de REM disait, « I never thought it would amount to much because it was just a circular thing that kept going round and round and round. But it inspired Michael. »

On ne comprend jamais ce que veulent dire exactement les mots d’un  poète comme Stipe. Mais un grand artiste comme lui a ce pouvoir de donner à chacun libre carte pour interpréter à sa façon ses paroles et on finit par se dire que d’une façon ou une autre : Il est entrain de chanter une partie de ma vie, on s’identifie dans ses mots, on partage ses peurs ou ses espoirs et on tombe amoureux de la chanson.

Nightswimming a été lancée en 1993. La 1ère version de la chanson a été composée en 1991 durant les sessions d’enregistrement du 7ème album du groupe, son titre était Night Swim…elle restera dans la placard pendant 2 ans avant d’apparaître comme 5ème single de l’album « Automatic For the people ». Mon meilleur souvenir avec cette chanson remonte à un été passé à Martil, une petite ville côtière si chère à mon coeur, c’était en 2007 ou 2008…je ne me souviens pas trop. j’avais l’habitude, tard dans le nuit quand s’apaisait  la circulation, de faire une balade nocturne. Je longeais la corniche jusqu’à sa fin…là où très peu de monde arrivait, là où on entrait en symbiose avec le beau bruit des vagues que seuls les pas ou les sourires de quelques couples venaient interrompre. A cette heure tardive de la nuit, ils étaient les seuls à ne pas sentir la longue distance qui séparait le début de cette corniche de sa fin. arrivant à bon port, je me mettais sur le sable et écoutait en boucle « Nightswimming » en regardant la mer. 3 jours après, minuit dépassé, J’étais avec des amis et nous avons décidé de le faire…Nightswimming. Ce n’était pas ma 1ère fois, ni la dernière. Mais de loin, ma préférée. Je me souviens de nous, entrain de se déshabiller et courir vers la mer obscure sous le regard curieux de quelques passants. j’étais entrain de vivre les jolies paroles de cette chanson :

Nightswimming deserves a quiet night.
I’m not sure all these people understand.
It’s not like years ago,
The fear of getting caught,
Of recklessness and water.
They cannot  see me naked.

Sur l’inspiration de Nighswimming, Michael Stipe disait « kind of an innocence that’s either kind of desperately clung onto or obviously lost. » cette phrase me faisait penser à la beauté d’être jeune et la peur de perdre cette essence qui nous anime quand on l’est, l’insouciance de faire ce qu’on aime sans se poser 1000 questions, avec l’innocence d’un enfant qui n’a peur de rien et ne regrette  rien. On peut tant qu’on veut chanter le célèbre refrain d’Alphaville « Forever young, I wanna be forever young », mais les années et le monde qui nous entoure réussissent toujours à nous enlever un peu de nos folies de jeunesse, un peu de notre esprit rebelle et à nous rendre moins spontanés, plus prudents et calculateurs…à un certain moment de notre vie, on finit par sentir que nos jours se ressemblent de plus en plus, et on pense…et on repense aux jours où on était jeunes et fous et on souhaite de tout coeur que ces moments là reviennent  ! Comme le dit clairement Michael :

These things, they go away,
Replaced by everyday.

Cette chanson est aussi une magnifique ode à nos inoubliables nuits d’été, ces nuits qu’on souhaitaient interminables et qui se sont immortalisées dans nos mémoires comme les plus beaux souvenirs d’une vie. Si Michael dit que Nighswimming est fruit d’imagination, Mike Mills y voit des éléments autobiographiques «  »It’s something we used to do back in Athens. Twenty or thirty of us would go skinny-dipping at two in the morning – you know, build a fire and get naked. » (Athens, Georgia :  ville d’origine de REM).

Michael Stipe a écrit les paroles à l’âge de 31 ans et y a mis beaucoup de nostalgie vu qu’il parlait d’un passé. La découvrant à l’âge de 16 ou 17 ans, je lisais dans chacune de ses phrases une invitation à vivre pleinement chaque moment et dire qu’on ne vit qu’une fois, profitons en !

Et je ferme cet article par quelques anecdotes à propos de cette chanson :

  • Elle a été enregistrée à Miami aux Critera Studios, Mike jouait sur le même piano que celui utilisé par Bobby Whitlock and Jim Gordon dans l’enregistrement de « Layla », célèbre chanson de Derek and the Dominos (Eric Clapton)
  • John Paul Jones, l’ancien batteur de led Zeppelin a participé à l’arrangement de la chanson.
  • Nightswimming : Tu ne trouveras pas ce mot dans un dictionnaire anglais 😀
  • Chantée en live par Coldplay et Stipe à Austin City limits…Chris Martin a décrit la Nightswimmming comme « The best song ever written »
  • Une sélection des meilleures chansons d’été de tous les temps a décrit Nightswimming « Perhaps you once lived near the ocean or a lake. Maybe you had a friend who did or maybe you just decided to hop the fence after hours at a public beach one night. Perhaps you might have even gone (gasp) skinny-dipping. Remember the feeling of jumping blindly into the black water, of being surprised at its warmth as you splashed wildly underneath the stars? This song captures that feeling. Perfectly.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :