Flux RSS

Switchers by Inwi, les raisons d’un fulgurant succès.


Ce fut un bon bout de temps depuis mon dernier article, une vingtaine de jours plus exactement.
Cette longue absence n’est pas due au hasard, à la paresse ou  à un manque de motivation. Ces derniers jours fussent pour moi un moment de profonde réflexion et surtout de prise de décision. Et Hamdullah, j’en sors avec la conviction d’avoir fait les bons choix. Décider de quitter son job n’a jamais était chose facile. Mais quand la motivation s’évapore, le changement s’impose comme le plus judicieux des choix.
C’était juste une petite introduction « hors sujet » pour expliquer mon absence. Revenons à nos moutons 😀 En parlant de mouton, j’en profite pour vous souhaiter du fond du cœur un très joyeux Eid El Adha ^^

Mercredi dernier, J’ai eu l’occasion d’assister à l’avant première du dernier épisode de Switchers. La web série lancée par Inwi a gagné le cœur de toute la jeunesse marocaine, enregistrant plus de 9 millions de vues sur Youtube. Rien ne nous empêche aujourd’hui de dire que ce succès a déjà gagné sa place dans les annales du marketing et de la communication au Maroc.

Switchers by inwi aksas actarus

Photo prise avec Aksas Ahmed Actarus.

Je ne sais pas si je pourrais faire la distinction dans cet article entre Switchers en tant qu’œuvre de fiction et en tant que partie intégrante de l’une des stratégies de communication les plus innovantes et les plus ambitieuses au Maroc. Ainsi vous trouverez tout au long de ce billet une sorte d’analyse horizontale de ces deux aspects.

Audace et Créativité.

Pour commencer, j’aimerai rendre hommage au grand monsieur sans lequel ce projet n’aurait jamais vu le jour, Aksas Ahmed Actarus. Pendant la conférence de presse qui a suivi la révélation du dernier épisode, le talentueux réalisateur de Switchers partageait avec nous l’origine de l’idée : Grand fanatique de films de science fiction, Aksas a été bercé par les supers héros des classiques du genre (Star wars, star Trek ou même Grendizer…) devenu réalisateur, il n’a pas perdu son rêve d’enfant : pourquoi pas un Sci-fi arabe ? Un super héro arabe ? La suite vous la connaissez.
Morale de l’histoire, les grandes œuvres naissent de grands rêves auxquels on croit dur comme fer. Rappelez vous la 1ère signature d’inwi « wa l an moumkine » (Maintenant, c’est possible). Il fallait jouer la carte de la créativité et de l’originalité : On lance une des premières séries de Sci-fi marocaines, on ne la diffuse pas sur la télé mais sur le web… Le risque est énorme, mais il fallait oser, pari réussi.

Proximité

A première vue, Switchers est le teen show américain typique. L’université, la belle blonde qui sort avec le mec ultra populaire, le loser amoureux et son ami le Nerd. Sauf que Switchers a quelque chose de très marocain, Amine vit la vie de la grande majorité des jeunes de ce pays. Il habite un petit appartement dans un quartier populaire, il n’a pas sa propre chambre, la nuit, il dort dans le petit salon. Son père, c’est lui qui a le premier et le dernier mot à la maison et veut que son fils devienne un vrai HOMME pour l’aider à prendre en charge le foyer. La grande mère paternelle vit avec la famille et bien sûr c’est la guerre froide entre elle et la maman. Cette dernière comme toute maman marocaine est bien sûr super protectrice… Tant de petits détails, qu’on croirait banals, mais qui ont largement contribué au succès de la série. Toute une génération s’identifiait dans  le personnage d’Amine, ce jeune marocain qui rêve d’un avenir meilleur et se bat pour. La vie n’est pas facile, mais Il a tant de force et de détermination qu’il souhaite exprimer. Rappelez-vous quand il s’est révolté en disant à son père qu’il ne veut pas avoir la vie que ce dernier veut lui imposer et qu’il veut suivre ses études à l’étranger. Ça vous dit quelque chose ? ‘’3ebber ki bghiti’’ (Exprimez vous comme vous voulez) signature actuelle d’Inwi. 

Simplicité

Malgré tous les personnages qu’Amine a incarnés, les différents rebondissements et les situations aussi bizarres que multiples. L’histoire de Switchers a été racontée avec une simplicité qu’il l’a rendue si facile à suivre et à aimer, on pouvait facilement comprendre un épisode après avoir raté celui qui a précédé. L’histoire ne se disperse pas dans les complexités propres aux films de Science fiction. Personne ne cherche à savoir qui est ce mystérieux vieil homme ou comment marche ce téléphone magique (même pas Moha le nerd), ce qui compte ce sont les conséquences, ce sont les personnages et leurs vies. Ainsi, nous avons eu droit à 15 épisodes de 5 minutes en moyenne où on a été à chaque fois accrochés par une harmonieuse association d’humour et d’émotion (la formule magique pour impliquer l’audience et gagner sa sympathie et son engagement).
Toujours en parlant de simplicité, je tire mon chapeau au magnifique travail des équipes Sigma qui ont su trouver ce juste milieu entre le surnaturel et le commun à travers des effets spéciaux sobrement éblouissants.
Une dernière remarque très importante : à part quelques placements de produits très légers, le coté promotionnel a été mis à l’écart sur les épisodes de Switchers. Autrement, la série aurait perdu son charme.

Voici les raisons pour lesquelles le phénomène Switchers a pris une telle ampleur et séduit la jeunesse marocaine comme l’a toujours fait d’ailleurs Inwi depuis ses débuts en 2010. Maintenant, je vous invite à visiter le site de l’opérateur et chercher ses valeurs. Vous trouverez que se sont les mêmes que les 3 points que j’ai soulevé plus haut. C’est pour vous dire qu’il ne suffit pas de se choisir une culture et des valeurs, les écrire sur son site institutionnel et en faire une pub de 45 secondes. C’est quelque chose que votre cible doit sentir dans chacune de vos actions, implicitement ou explicitement. Faites vivre à vos consommateurs ce que vous leur promettez. Inwi l’a bien fait à travers Switchers. Chapeau donc à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à ce succès fulgurant. Et vivement la deuxième saison qui ne tardera certainement pas !

Publicités

"

  1. chapeau haut, pour ce très beau billet et cette très belle analyse cher ami.

    Réponse
  2. Pingback: Switchers by Inwi, les raisons d’un fulgurant succès. | Sigma

  3. Une belle réussite !

    J’ai une petite question, est ce que le réalisateur M Ahmed est marocain ou algérien ?

    Réponse
  4. Je confirme, il est algérien mais peu importe! Et c’est mon cousin^^
    Slim

    Réponse
  5. Mohamed Marhraoui Tziri

    Algérien ou Marocain, là n’est pas une question importante, c’est un artiste, l’art c’est universel, la créativité est humaine, Maroc ou Algérie, c’est le Nord Afrique, que des frontières séparent géographiquement, mais ne séparent pas par le cœur, voisins, frères et sœurs, des marocaines mariées à des Algériens, des Algériennes mariées à des marocains et des enfants au milieu, j’espère que d’autres activités naîtront et se multiplieront pour inspirer à corriger cette idiotie qu’est la fermeture des frontières entre les 2 pays frères, au Maroc les Africains de tous bords sont les bienvenus ainsi que toutes autres nationalités….mais pour en revenir à Switchers le Concept Copier Coller était facile pour permettre à nos frères Algériens du Monde de l’audiovisuel de mieux fignoler, ils n’avaient qu’à choisir un meilleur casting, mieux réussir les scènes etc, c’est facile, lorsque les rails sont déjà tracés.

    Réponse
    • Exactement Mohamed. C’est avec grand plaisir que je lis votre commentaire. Bonne continuation! Le 7ème art sans frontière…!

      Réponse
  6. l’essentiel c’est que le Maroc qui a été le premier à franchir le pas et à diffuser les épisodes, pas du copier coller comme l’algérie.

    Réponse
  7. Mohammed, je suis d’accord avec le début de ton commentaire, mais je ne peux pas te laisser dire que concernant Switchers, l’Algérie a fait du copié-collé… Parles de ce que tu connais Mohammed, l’Algérie n’a rien copié…. Le réalisateur pourra t’expliquer les raisons de son choix de faire un switchers Algérie et plus encore….

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :