Flux RSS

Ravi Shankar, You will be missed :(

Rest In Peace Ravi Shankar

Rest In Peace Ravi Shankar

A quote that gives us a pure image of the peaceful great man Ravi Shankar was :

« Everybody has a right to like or dislike anything or anyone. From a flower to a flavor to a book or a composition but it is very sad that in our country we actually fight over such things in an unseemly manner. » Ravi Shankar.

Mumford & Sons : My 2012’s sweetest musical discovery !

Mumford_and_Sons_Wallpaper
A sweet shy girl  enjoying one of the best Folk Rock bands ever, Isn’t amazing ?  Yeah, I said ever !! they only have 5 years of existence and released only two albums… but for me, they’re already great, they’re already legends even if they split tomorrow (come on guys, don’t do that, pleaaase ^^)

I’m so busy these last days, but i wanted fervently to share with you Mumford & Sons’ enchanting music. I can’t keep it for myself ! So here’s a song which will make you shiver with the energy they release with every note, and you’ll feel the profoundness of every word they sing ! This performance is taken from their glastonbury 2011 mind-blowing performance. Even if it was freezing and raining, they brilliantly managed to make the crowd move, dance and shout out loud !

If you love Folk, country or alternative rock…You have to listen to these guys: Marcus Mumford (vocals, guitar, drums, mandolin), Ben Lovett (vocals, keyboards, accordion, drums), « Country » Winston Marshall (vocals, banjo, dobro, guitar), and Ted Dwane (vocals, string bass, drums, guitar).

I think i’m gonna let you discover « Homeless Wanderer » and this cute girl shy smile 00:12 …

Glastonbury 2011 full concert

A new article about Mumford & Sons is coming soon. Stay tuned ^^

A bearded wanderer designer just made his CV, and it’s F***ing original !

I think that there’s not big thing I could add ! Or maybe 3 little points, as i had the pleasure to work with Mr Mehdi Benaissa :

==> If you work with him, you’ll understand what the expression « Work up a sweat » is all about. When this guy is doing something, he gave 200%. Never tell him « come on guy, it’s not important, slow down » !

==> This guy loves graphic arts so much that instead of saying « What the f**k » he says « What the font » !

==> He’s such a  funny person . Even when he’s angry, he’ll manage to make you smile.

I think i’m gonna let you discover him more through this awesome resumee

Oscar Wilde… The greatest quotes

wilde quotes be yourself

oscar-wilde-quotes about hypocrisy

oscar wilde quotes lifeoscar wilde optimism quotes

oscar wilde quotes sayings love soul

oscar wilde quotes about living our own life

Oscar Wilde Quote to define is to limit

oscar wilde quotes  life is too

oscar wilde positive quotes in your soul

quotes about education wilde education is an admirable thing

oscar-wilde quotes about thinking differentely when people

oscar wilde quote about préjugés

oscar wilde quote about fashion

And the bonus …
“There are moments when one has to choose between living one’s own life, fully, entirely, completely-or dragging out some false, shallow, degrading existence that the world in its hypocrisy demands”

must-see movies : OldBoy by Park Chan-Wook

oldboy movie cover
Old Boy is a South Korean thriller directed by Park Chan-Wook. Released in 2003 as the 2nd opus of the Vengeance trilogy (with Sympathy for Mr. Vengeance and Sympathy for lady Vengeance), the film won the Cannes grand Prix the next year.

I discovered Oldboy one night while I was consulting IMDB’s list of 100 best movies of all time, the Korean drama was ranked as the 87th. I fell in love with right after watching it.

Dae-Su, the main character of the story is a husband and father who has been kidnapped and locked up in a hotel-like prison room. He doesn’t know why he is jailed and has no idea who might be his jailers. He will spend 15 years in this room where his only link with the outside world was a little TV. Before getting his freedom through a tunnel he began digging with a pair of…chopsticks after he discovered the killing of his wife through the news.

Released, Dae-Su is given a mobile phone and some money by a homeless guy. A bleak and intense pursuit of truth and vengeance begins. Who killed his wife? Where is his daughter now? Who puts him in this jail? So many unanswered questions…I’m going to stop here, I don’t want to give away the ending.

oldboy hammer scene
oldboy quote

Old Boy is not just another mainstream thriller with impressive visual effects where the hero wins at the end. Park Chan-Wook takes us in such an unexpected trip where shocking brutal violence and sublime deep human emotions strangely gets together. It’s some kind of a poetic gore movie, so disturbing that you’ll need a strong stomach to watch it.

What is also impressive about Oldboy is the never-ending suspense. The sudden plot developments keep you asking yourself “So, what’s going to happen next?” progressively taking you into such an unimaginable denouement. If you are a fan of Hitchcock’s black creepy suspense, this movie is yours.

old boy scene

To sum up, I would say that Oldboy is such a nerve-wracking b-movie I highly suggest you to watch! But if you don’t like b-movies, you can wait for the American release planned for 2013 under Spike Lee direction. It will certainly be a big blockbuster.

Here’s the link to watch the full movie, ENJOY !

Hey, i’ve just made it, here’s my CV… and here’s my number, recruit me, maybe ?

Eh oui, j’ai quitté mon job chez BUZZEFF ! Au moment où mes objectifs personnels et ceux de l’entreprise divergeaient et que nos visions du marketing digital n’étaient plus les mêmes, la motivation commençait à s’évaporer et il était donc temps de prendre le large.

Et me voilà donc à la recherche d’une nouvelle expérience.

Que puis je vous dire sur moi même ?
> Je suis un mec sympa que vous apprécierez certainement 😀 Dans le milieu professionnel ou personnel ? peu importe, je ne change pas entre les deux ^^

> Un jour de l’année 2005, j’ai décidé de faire l’ISCAE parce que je voulais une formation éclectique, j’aime pas tout ce qui est limitatif. J’ai travaillé dur mon bac et j’ai pu intégrer cette école. Une année après, je savais que je voulais me spécialiser en Marketing et communication parce que…

> J’aime penser « out of the box » et il se trouve que dans ma vision du monde du marketing et de la com ! Y a pas un concept plus fort que la « différenciation ». Il faut savoir faire de sa marque, son offre, sa communication quelques chose d’unique et d’original si on veut atteindre sa cible. En gros moi et le marketing/communication, on se ressemble 😀

> Je suis un fanatique des détails, j’aime que les choses soient faites parfaitement. Pas à 60%, pas à 78%, même pas à 99% ! Mes amis graphistes vous en parleront, c’est au pixel près ! je m’estime heureux qu’ils m’aient pas tué ! mais bon, on se comprend entres artistes 😀

> Artiste tu as dit ? Oui, on dit que j’ai l’esprit artistique…Bon je ne vous garantis pas savoir bien tenir un pinceau. Mais, je sais créer de belles choses de temps à autre, c’est pas ça l’art ? 😀 …Bon, bientôt je partagerai avec vous mes chansons où je fais l’auteur-compositeur-interprète. Croyez moi, on s’en sort plutôt bien moi et ma chère guitare ^^

> Un jour, j’ai découvert BUZZEFF et le monde de la com digitale avec… C’est inimaginable ce qu’on peut faire avec le web ! Deux caractéristiques de ce dernier m’ont donné envie d’intégrer le domaine : La proximité et la viralité. ça donne lieu à une relation plus fluide et plus spontanée avec le consommateur…et ça, c’est génial !

Bon allez les gars, c’était un petit croquis de moi même fait entre 2h04 et 2h32 du mat, c’est pas fameux je sais, c’est juste l’avant goût ^^ Here’s my CV, here’s my number, so please, call me, maybe ? there’s a lot of other things to talk about !

Ouvrez l’image dans un nouvel onglet pour pouvoir zoomer et la voir dans le proportions originales :

ali original timeline CV HD

Switchers by Inwi, les raisons d’un fulgurant succès.


Ce fut un bon bout de temps depuis mon dernier article, une vingtaine de jours plus exactement.
Cette longue absence n’est pas due au hasard, à la paresse ou  à un manque de motivation. Ces derniers jours fussent pour moi un moment de profonde réflexion et surtout de prise de décision. Et Hamdullah, j’en sors avec la conviction d’avoir fait les bons choix. Décider de quitter son job n’a jamais était chose facile. Mais quand la motivation s’évapore, le changement s’impose comme le plus judicieux des choix.
C’était juste une petite introduction « hors sujet » pour expliquer mon absence. Revenons à nos moutons 😀 En parlant de mouton, j’en profite pour vous souhaiter du fond du cœur un très joyeux Eid El Adha ^^

Mercredi dernier, J’ai eu l’occasion d’assister à l’avant première du dernier épisode de Switchers. La web série lancée par Inwi a gagné le cœur de toute la jeunesse marocaine, enregistrant plus de 9 millions de vues sur Youtube. Rien ne nous empêche aujourd’hui de dire que ce succès a déjà gagné sa place dans les annales du marketing et de la communication au Maroc.

Switchers by inwi aksas actarus

Photo prise avec Aksas Ahmed Actarus.

Je ne sais pas si je pourrais faire la distinction dans cet article entre Switchers en tant qu’œuvre de fiction et en tant que partie intégrante de l’une des stratégies de communication les plus innovantes et les plus ambitieuses au Maroc. Ainsi vous trouverez tout au long de ce billet une sorte d’analyse horizontale de ces deux aspects.

Audace et Créativité.

Pour commencer, j’aimerai rendre hommage au grand monsieur sans lequel ce projet n’aurait jamais vu le jour, Aksas Ahmed Actarus. Pendant la conférence de presse qui a suivi la révélation du dernier épisode, le talentueux réalisateur de Switchers partageait avec nous l’origine de l’idée : Grand fanatique de films de science fiction, Aksas a été bercé par les supers héros des classiques du genre (Star wars, star Trek ou même Grendizer…) devenu réalisateur, il n’a pas perdu son rêve d’enfant : pourquoi pas un Sci-fi arabe ? Un super héro arabe ? La suite vous la connaissez.
Morale de l’histoire, les grandes œuvres naissent de grands rêves auxquels on croit dur comme fer. Rappelez vous la 1ère signature d’inwi « wa l an moumkine » (Maintenant, c’est possible). Il fallait jouer la carte de la créativité et de l’originalité : On lance une des premières séries de Sci-fi marocaines, on ne la diffuse pas sur la télé mais sur le web… Le risque est énorme, mais il fallait oser, pari réussi.

Proximité

A première vue, Switchers est le teen show américain typique. L’université, la belle blonde qui sort avec le mec ultra populaire, le loser amoureux et son ami le Nerd. Sauf que Switchers a quelque chose de très marocain, Amine vit la vie de la grande majorité des jeunes de ce pays. Il habite un petit appartement dans un quartier populaire, il n’a pas sa propre chambre, la nuit, il dort dans le petit salon. Son père, c’est lui qui a le premier et le dernier mot à la maison et veut que son fils devienne un vrai HOMME pour l’aider à prendre en charge le foyer. La grande mère paternelle vit avec la famille et bien sûr c’est la guerre froide entre elle et la maman. Cette dernière comme toute maman marocaine est bien sûr super protectrice… Tant de petits détails, qu’on croirait banals, mais qui ont largement contribué au succès de la série. Toute une génération s’identifiait dans  le personnage d’Amine, ce jeune marocain qui rêve d’un avenir meilleur et se bat pour. La vie n’est pas facile, mais Il a tant de force et de détermination qu’il souhaite exprimer. Rappelez-vous quand il s’est révolté en disant à son père qu’il ne veut pas avoir la vie que ce dernier veut lui imposer et qu’il veut suivre ses études à l’étranger. Ça vous dit quelque chose ? ‘’3ebber ki bghiti’’ (Exprimez vous comme vous voulez) signature actuelle d’Inwi. 

Simplicité

Malgré tous les personnages qu’Amine a incarnés, les différents rebondissements et les situations aussi bizarres que multiples. L’histoire de Switchers a été racontée avec une simplicité qu’il l’a rendue si facile à suivre et à aimer, on pouvait facilement comprendre un épisode après avoir raté celui qui a précédé. L’histoire ne se disperse pas dans les complexités propres aux films de Science fiction. Personne ne cherche à savoir qui est ce mystérieux vieil homme ou comment marche ce téléphone magique (même pas Moha le nerd), ce qui compte ce sont les conséquences, ce sont les personnages et leurs vies. Ainsi, nous avons eu droit à 15 épisodes de 5 minutes en moyenne où on a été à chaque fois accrochés par une harmonieuse association d’humour et d’émotion (la formule magique pour impliquer l’audience et gagner sa sympathie et son engagement).
Toujours en parlant de simplicité, je tire mon chapeau au magnifique travail des équipes Sigma qui ont su trouver ce juste milieu entre le surnaturel et le commun à travers des effets spéciaux sobrement éblouissants.
Une dernière remarque très importante : à part quelques placements de produits très légers, le coté promotionnel a été mis à l’écart sur les épisodes de Switchers. Autrement, la série aurait perdu son charme.

Voici les raisons pour lesquelles le phénomène Switchers a pris une telle ampleur et séduit la jeunesse marocaine comme l’a toujours fait d’ailleurs Inwi depuis ses débuts en 2010. Maintenant, je vous invite à visiter le site de l’opérateur et chercher ses valeurs. Vous trouverez que se sont les mêmes que les 3 points que j’ai soulevé plus haut. C’est pour vous dire qu’il ne suffit pas de se choisir une culture et des valeurs, les écrire sur son site institutionnel et en faire une pub de 45 secondes. C’est quelque chose que votre cible doit sentir dans chacune de vos actions, implicitement ou explicitement. Faites vivre à vos consommateurs ce que vous leur promettez. Inwi l’a bien fait à travers Switchers. Chapeau donc à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à ce succès fulgurant. Et vivement la deuxième saison qui ne tardera certainement pas !