Flux RSS

Archives de Tag: mr jones maria

Qui est Maria des Counting Crows ?

Publié le


« She’s just an idea of someone I came up with when I was writing ‘Round Here.’ I mean, she’s me… »

Il n y a pas plus difficile que de faire le 1er pas, on est souvent confronté à cette drôle de question : Par quoi vais-je commencer ? Elle est drôle parce que dans mon cas, l’art est partout et parce qu’il y a autant de chefs d’œuvre sur terre que d’étoiles dans le ciel. Et moi, je ne trouve pas un sujet sur lequel écrire.

Heureusement qu’il y a le hasard, Youtube et les Counting Crows…j’étais entrain de savourer la voix mélodieuse d’Adam Duritz chanter une belle version acoustique de Mr Jones quand j’ai découvert « August and everything after », eh oui !! Counting Crows ont une chanson qui porte ce nom, même si elle ne figure dans aucun de leurs albums même dans l’album éponyme, qui est d’ailleurs le plus célèbre du Rock Band de San Francisco.
Bref, j’étais entrain de savourer ma nouvelle découverte, quand le personnage très énigmatique de MARIA prend place dans la chanson. Flash back sur le répertoire de la band à Adam Duitz :

Mr Jones : « Cut up Maria, show me some of this spanish dances »…Maria semble être une danseuse “espagnole” dans ce fameux bar de New Amsterdam où Adam et son Ami Marty Jones (bassiste des Himalayans) rêvaient d’être des stars.

Round here : « Maria came from Nashville with a suitcase in her hand”…La chanson raconte l’histoire de Maria, une femme restée seule après le départ de son homme, Rongée par le chagrin et ses idées de suicide.

August and Everything After: “They’re wakin’ up Maria ’cause everybody else has got some place to go”. Sur cette chanson, le personnage principal demande des excuses à Maria pour toutes ces “cold hearted things”

Mrs potters Lullaby : Adam chante “There’s a piece of Maria in every song that I sing”, eh oui elle est partout Maria, même si son nom ne figure pas dans toutes les chansons.

En plus de ces 4 chansons des Counting Crows, Maria figure aussi dans 2 chansons des Himalayans, le 1er groupe d’Adam.

Way Home : Maria est une amie à Adam qui décide de revenir « home » elle lui parle à plusieurs reprises : « I’m leaving my friend »… « Adam, what do you see. »… « Hey, what have you found? »

Nothing but a Child : Sail on Maria, burn her to the ground

Alors, qui est cette mystérieuse Maria !? Existe-t-elle vraiment ? ou est ce le fruit de l’imagination débordante d’Adam ? Personnellement, j y ai toujours vu un Alter ego d’Adam, aussi morose et aussi mélancolique que lui, une âme qui souffre. S’il dit qu’il y a un petit peu de maria dans chaque chanson qu’il chante, c’est qu’il chante sa vie à travers ce personnage. Est-elle le fruit du trouble de dépersonnalisation dont souffre Adam, ce sentiment de détachement de la réalité et de sa propre personne pour plonger dans une sorte de film où Maria est le personnage principal…Maria restera un mystère, tout comme les chansons d’Adam…et c’est pour ça que je suis un fan inconditionnel de ce grand monsieur du rock et des counting crows !

Et je vous laisse admirer ce qu’a dit Adam en réponse à la question « Qui est Maria ? » « She’s just an idea of someone I came up with when I was writing ‘Round Here.’ I mean, she’s me. It’s through the eyes of a girl, but it’s someone very much like me struggling at the edge, not sure if she’s going to fall off on one side or the other. It’s a theme that’s stuck through songs. So she keeps popping up.
C’est cette subtilité, émotion et vérité dans sa musique qui fait qu’à mon avis, Adam Duritz est l’un des meilleurs auteurs-compositeurs-interprètes que la scène rock n’ait jamais connu et que les Counting Crows figurent parmi ces groupes mythiques de l’histoire du rock.

Une Magnifique version acoustique de Mr. Jones

Round here

August and everything after

Mrs Potters lullaby